A-t-on raison de consommer autant d’avocats ?

L’avocat est un superaliment très à la mode depuis quelques années. Au point que sa consommation a plus que doublé en dix ans. Preuve de cet engouement : un restaurant spécialisé dans l’avocat a même ouvert ses portes à Paris en 2019. Mais a-t-on raison de consommer autant d’avocat ? Et cet aliment est-il vraiment bénéfique pour nous ? Cette hausse de la consommation n’est-elle pas néfaste ? On vous explique tout !

Les bienfaits de l’avocat

Les français ont consommé en moyenne 2.2kg d’avocat en 2019, c’est 17% de plus qu’en 2018. Il faut dire que l’avocat possède plusieurs cordes à son arc.

Premièrement, l’avocat possède une composition unique en acides gras avec 80% d’acides gras insaturés. Il est très riche en Omega 9 puisque ces acides gras représentent 60% des lipides du fruit. Un seul avocat suffit ainsi à couvrir les besoins journaliers en Omega 9. L’avocat contient également 3% d’Omega 7, un acide gras assez rare.

Les Omega 9 sont réputés pour aider à lutter contre le mauvais cholestérol. C’est la particularité de l’avocat : il est très riche en lipides mais aide à lutter contre le mauvais cholestérol. Les bons acides gras contenus dans l’avocat (Omega 7 et Omega 3) aideraient aussi à lutter contre les maladies cardiovasculaires.

Il convient tout de même de préciser qu’il est assez rare de manquer d’Omega 9 et qu’une alimentation équilibrée permet dans la très grande majorité des cas de combler les besoins en Omega 9 (à l’inverse des Omega 3 où les besoins sont plus rarement couverts).

L’avocat est aussi riche en minéraux et notamment en magnésium et en potassium, deux minéraux dont on a parfois tendance à manquer.

Enfin, l’avocat est riche en vitamines et notamment en vitamines du groupe B comme la vitamine B9. Consommer 100g d’avocat permet de couvrir environ 40% des besoins journaliers en vitamine B9. L’avocat contient aussi de la vitamine C, de la vitamine K (permettant une bonne coagulation sanguine), de la vitamine A et de la vitamine E (qui aide à lutter contre les radicaux libres). L’avocat contient enfin des molécules antioxydantes.

Manger des avocats en respectant la planète

La majorité des avocats que nous consommons en France proviennent du Mexique, le plus gros producteur mondial.

1000 litres d’eau sont nécessaires pour cultiver 1kg d’avocat. Ce chiffre suffit pour comprendre que consommer des avocats en grande quantité n’est pas ce qu’il y a de mieux pour notre planète. D’autant que les réserves en eau ne font que s’épuiser.

De plus, de nombreux pesticides parfois très toxiques sont utilisées pour cultiver les avocats.

Ensuite, comme la demande explose et donc que les prix grimpent, beaucoup de personnes souhaitent produire plus. Pour cela, ils détruisent une partie des forêts afin de planter des avocatiers (la situation est assez semblable à l’Indonésie, où la forêt est sans cesse détruite afin de planter toujours plus de cocotiers servant à produire de l’huile de coco).  

Le marché de l’avocat draine aussi beaucoup d’argent. La forte hausse de la demande en avocat a enrichi de nombreux petits producteurs mexicains. Le marché de l’avocat a donc attiré progressivement les narcotrafiquants, intéressés par cette manne financière légale.

Consommer des avocats tout en respectant la planète est-ce possible ?

Consommer des avocats ne sera jamais très bon pour la planète, dans le sens où sa culture demande dans tous les cas beaucoup d’eau.

Cependant, en choisissant de consommer des avocats biologiques, on participe à la préservation des terres et à la diminution de la consommation de pesticides. De plus, les avocats biologiques sont beaucoup plus riches en antioxydants que les avocats cultivés selon les principes de l’agriculture conventionnel.

Faites aussi attention à la provenance. Fuyez les avocats mexicains et privilégiez les avocats cultivés en Guadeloupe, en Martinique, en Guyane, à la Réunion ou en Corse. Ces avocats sont plus onéreux que les avocats mexicains mais leur goût est nettement supérieur puisqu’ils ont été cueillis plus proche de la maturité. La Corse reste la provenance idéale puisque c’est là que le transport a le moins d’impact écologique.

Contentez vous d’un avocat par semaine, cela suffit amplement ! Et évitez de consommer de l’avocat dans les restaurants ou les bars à salades, qui sont souvent peu qualitatifs et désastreux pour la planète.

Pour retrouver tous nos cosmétiques naturels et français à prix mini, c'est par ici :)

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés