Les bienfaits de la cryothérapie

Quand il est soumis à un froid très intense notre corps lance des mécanismes de défense qui diminueraient les douleurs inflammatoires, le stress, les problèmes de sommeil. C’est sur ce principe que ce base la cryothérapie, une pratique tendance depuis quelques temps.

Qu’est-ce que la cryothérapie ?

La cryothérapie consiste à passer 2 à 3 minutes dans une pièce où l’air sec est refroidi électriquement à -110°C. On y entre en maillot de bain, en veillant à bien protéger les extrémités avec un bonnet, des gants, des chaussettes et un masque devant la bouche et le nez.

La cryothérapie fut d’abord utilisée par les sportifs de haut niveau afin d’améliorer la récupération après un effort sportif. Cette technique est aujourd’hui accessible à tous dans des centres publics ou privés de plus en plus nombreux. La cryothérapie ne fait pas face à un encadrement législatif particulier et il est donc utile de respecter certaines précautions afin de de ne pas prendre de risque.

Comment ça marche? 

Le but de cette exposition au froid est de détourner artificiellement les mécanismes de défense de notre corps par grand froid, pour soulager certaines douleurs ou maladie. En effet, lorsque notre thermostat cérébral (l’hypothalamus) détecte ce grand froid qu’il analyse comme un danger, il cherche à se protéger et secrète pour cela des molécules anti-douleurs (les endorphines) et anti-inflammatoires (comme le cortisol) qui vont soulager nos inflammations et nos douleurs. Par ailleurs le froid entraine une vasoconstriction de tous nos vaisseaux sanguins ce qui accélère le drainage des tissus et l’élimination des toxines.

Combien de séance ?

Pour retrouver un meilleur sommeil, une séance par jour pendant 5 jours suffit le plus souvent. Pour des douleurs chronique, le nombre de séances nécessaires se situe plutôt autour de 12.

Dans les centres privés chaque séance coûte environ 50€ et n’est la plupart du temps pas prise en charge par la sécurité sociale. La cryothérapie est cependant parfois remboursée par certaines mutuelles.

Comment se déroule une séance? 

Ces mécanismes de défense sont idéalement stimulés lorsque tout notre corps est entièrement plongé dans une atmosphère froide. On entre pour cela dans des pièces réfrigérées. On distingue la cryothérapie où le corps tout entier est plongé dans le froid de la cryothérapie en cabine, refroidie à l’azote liquide, où la tête n’est pas soumise au froid.

La séance débute par le passage dans une première chambre à -60°C pour que l’humidité présente sur notre corps (sueur essentiellement) soit absorbée par l’air sec. On poursuit notre parcours en entrant ensuite dans la chambre la plus froide, à -110°C où l’on reste 3 minutes. Les consignes sont alors claires : on respire calmement, on ne fait pas de grands mouvements pour ne pas créer de courants d’air, et l’on reste en contact visuel avec le thérapeute présent derrière la vitre.

La cryothérapie abaisse la température de notre peau de 8 à 15°C mais cette baisse n’a pas vraiment d’incidence sur la température de notre corps, qui ne baisse qu’à peine d’un dixième de degré.

Les contre-indications à la pratique de la cryothérapie

Le froid extrême est déconseillé aux personnes hyper tendues non contrôlées, aux victimes d’un infarctus récent, aux insuffisants respiratoires entre autres…

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés