Ces 7 plantes aux multiples bienfaits

Même si elles sont très connues pour la plupart d’entres elles, on ignore encore souvent les bienfaits de ces plantes. Retour sur les vertus des 7 plantes les plus utilisées en phytothérapie.

L'artichaut 

Dérivée du chardon sauvage, cette plante délicieuse et bon marché, que l’on consomme quasiment toute l’année, est un trésor de bienfaits pour la santé. Inutile d’effeuiller artichaut pour en faire une infusion : ce sont les petites feuilles sur la tige, très amères, qui présentent des vertus médicinales.

Il nettoie le foie : Et ce grâce à la cynarine, un antioxydant qui stimule la sécrétion de la bile et son élimination.  

Il draine les reins : Ses vertus diurétiques augmentent le volume des urines et facilitent leur évacuation.

Il active la digestion : Ses différents composés facilitent l’absorption des graisses et leur évacuation vers l’intestin, réduisant ainsi les nausées et ballonnements après un repas copieux.

Il améliore le transit : Il est couramment utilisé pour traiter les alternances de diarrhée et de constipation. Faites bouillir 3min 15g de feuilles séchées pour 50 cl d’eau, puis laissez infuser pendant 10 min. Buvez-en une tasse avant le déjeuner ou le dîner.

L'artichaut est déconseillé pour les personnes souffrant de calculs biliaires et les femmes qui allaitent, car il peut freiner la lactation. Il peut aussi modifier la perception des saveurs.

La pensée sauvage

En poudre, en infusion ou en décoction, cette plante que l’on trouve principalement en Europe, soigne en douceur de nombreux petits maux du quotidien. La pensée sauvage se cueille à l’aube, juste après la disparition de la rosée, puis elle est séchée rapidement à l’abris du soleil, afin d’éviter que les fleurs ne se flétrissent.

Elle soigne l’acné : Antimicrobienne, elle est indiquée, consommée sous forme d’infusion, pour traiter ces lésions.

Elle calme l’eczéma sec : Toujours sous forme d’infusion elle aide à calmer les lésions.  

Elle calme le cuir chevelu : Pour cela faites infuser 30g de plante fraîche dans 50cl d’eau 10 min et filtrez. Une fois le liquide tiédi, imbibez-le en une compresse et appliquez-le sur le cuir chevelu irrité, matin et soir.

Le gingko

Ce champion de longévité et de résistance existe depuis des millions d’années et peut vivre plus de mille ans. Sous forme de plante séchée ou d’extraits secs, le gingko joue un rôle très important dans la circulation sanguine et le bon fonctionnement du cerveau.

Il lutte contre l’insuffisance veineuse : Les flanovoïdes qu’il contient stimulent et tonifient les parois des veines.

Il stimule la mémoire : Les composants de ces feuilles assurent un apport de sang qui stimule les neurones en cas de difficultés de concentration.

Attention, il est déconseillé aux personnes de moins de 18 ans, aux personnes sous anticoagulants, diurétiques ou hypertenseurs, aux femmes enceintes et allaitantes.

L’échinacée

Les vertus de cette plante étaient déjà connues des Amérindiens, qui l’utilisaient contre les morsures de serpent ou pour soulager les maux de dents et de gorge. Elle protège aussi contre les infections hivernales.

Elle éloigne le rhume : Plusieurs études ont montré qu’elle stimule les défenses immunitaires en augmentant le nombre et l’activité des globules blancs.

Elle accélère la cicatrisation : Elle bloque la prolifération des bactéries et, grâce à l’échinacoside contenu dans ses racines, elle protège le collagène, assurant une meilleure cicatrisation.

Attention elle ne doit pas être utilisée en automédication chez la femme enceinte ou allaitante, les enfants de moins de 12 ans, les personnes atteintes de maladies auto immunes, les diabétiques, les personnes atopiques ou allergiques aux astéracées. Les cures ne doivent pas excéder huit semaines en continu.

La sauge

On reconnait à cette plantes plusieurs vertus médicinales, et parmi les 700 espèces de sauge existantes, celle que l’on utilise le plus fréquemment est la sauge officinale.

Elle accompagne la ménopause : Ses œstrogènes végétaux limitent les bouffées de chaleur, et ses actions astringentes et antiseptique régulent la transpiration et les sueurs nocturnes.

Elle régule les cycles mensuels : La sauge contient de la thuyone, une molécule qui stimule le flux sanguin dans la région pelvienne et l’utérus.

Attention, la vitamine K présente dans la sauge peut interférer avec des traitements anticoagulants. A éviter aussi chez les femmes enceintes ou allaitantes et en cas de cancer hormono-dépendants. Elle est également contre indiquée chez les épileptiques.

La lavande

Outre ses propriétés odorantes et rafraîchissantes, la lavande vraie ou officinale possède de nombreuses vertus thérapeutiques. Elle permet par exemple de lutter contre l’anxiété.

Elle fait baisser le stress : Son action sédative et anxiolytique permet de lutter contre les troubles du sommeil dus au stress.

Elle facilite le transit : Elle calme les spasmes intestinaux, améliore le transit et l’évaluation de la bile.

Attention, l’huile essentielle est déconseillée pour les femmes enceintes ou allaitantes et les enfants de moins de 12 ans. Attention aussi aux personnes épileptiques, allergiques ou asthmatiques ou avec des antécédents de convulsion.

L’aubépine

Cette jolie plante aux petites fleurs blanches ou roses appartient à la famille des rosacées. Associée à la fertilité depuis des siècles , elle est surtout excellente pour traiter la tachycardie, réguler la régulation sanguine ou retrouver le sommeil.

Elle guide vers le sommeil : Antispasmodique, elle facilite le sommeil. C’est sa richesse en flavonoïdes qui lui confère la plupart de ses propriétés.

Elle réduit les bouffées de chaleur : Grâce aux antioxydants qu’elle contient, cette plante officinale peut être utile à la ménopause pour réduire les bouffées de chaleur.

Attention, en cas de troubles cardiaques, demandez impérativement l’avis de votre médecin avant d’avoir recours à l’aubépine, sous quelque forme que ce soit. A éviter également chez les femmes enceintes et les enfants.

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés