Cheveux : et si on passait à la coloration végétale ?

Fabriquée à partir de composants naturels, la coloration végétale est une alternative aux colorations traditionnelles à la composition douteuse.

Les colorations contiennent souvent de la paraphénylènediamine, un allergène notoire, ainsi que du résorcinol, une molécule aussi très allergisante. Ainsi les colorations sont parfois accusées d’être cancérigènes notamment car elles sont appliquées sur la peau avec des molécules qui traversent la barrière cutanée. Plus les colorations sont fréquentes et plus elles sont susceptibles d’être néfastes pour notre organisme.

Heureusement ces dernières années les colorations végétales se sont beaucoup développées et sont aujourd’hui très proches, en matière de résultats, des colorations classiques.

Que contient une coloration végétale ?

Les colorations végétales sont souvent fabriquées à partir de feuilles, d’écorces ou de racines de différentes plantes, auquel on ajoute parfois du henné.

Les pigments présents dans les plantes s’accrochent à la fibre capillaire sans modifier la couleur des cheveux, contrairement à une coloration traditionnelle. De plus les écailles ne sont pas séparées du cheveu.

Les plantes présentes dans ces colorations permettent, en plus de les colorer, de soigner les cheveux. La coloration végétale crée même une barrière protectrice qui protège le cheveu des agressions extérieures.

Pour quel type de coloration est-elle adaptée ?

La coloration végétale est idéale pour une coloration ton sur ton pour booster les reflets ou la brillance mais aussi pour obtenir une teinte plus foncée que sa teinte initiale. En revanche il est presque impossible d’éclaircir ses cheveux avec ce type de coloration et passer du brun au blond est tout simplement inenvisageable puisqu’il faut pour cela agir dans le cheveu alors que la coloration végétale ne fait que s’accrocher à la fibre capillaire sans ouverture des écailles.

Tenue et temps de pause

Une coloration végétale a besoin d’un temps de pause plus long, il faut compter au moins une heure pour un résultat optimal.

De plus il faut généralement trois applications espacées chacune d’un mois pour atteindre le résultat voulu. Certaines marques commencent néanmoins à proposer des couleurs nécessitant moins d’applications.  

Plus la couvrance souhaitée est importante et plus le temps de pause est long. S’il y a beaucoup de cheveux blancs ou si la base est très foncée il faut parfois un temps de pause de 2h et parfois même associer la coloration végétale avec une coloration chimique.

Après la coloration

Après une coloration végétale il est déconseillé de se laver les cheveux durant environ 3 jours pour laisser la couleur se patiner doucement. Il est possible que les pigments dégorgent un peu les premiers jours. De plus les cheveux peuvent dégager une assez forte odeur de plantes.

Ensuite il est préférable d’utiliser un shampooing à la composition naturelle et de ne pas utiliser de produits pour cheveux contenant des composés siliconés.

Après avoir effectué une coloration végétale il sera compliqué d’effectuer une décoloration car les effets de cette dernière seront assez imprévisibles. Il est donc très important de dire à son coiffeur qu’on a effectué une coloration végétale sous peine de se retrouver avec des mèches vertes.

Peut-on effectuer une coloration végétale soi-même ?

Peut-on comme pour les colorations chimiques traditionnelles effectuer une coloration végétale chez soi ?

L’opération reste encore compliquée et les kit vendus dans le commerce ne colorent souvent que très légèrement les cheveux, pour éviter que la coloration soit ratée.

Il est préférable de s’offrir un kit sur mesure pour environ 40€ chez un coiffeur.  

 

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés