Comment diminuer facilement le sucre de son alimentation ?

Le sucre c’est un peu l’ennemi du moment. On ne compte plus les articles qui nous informent des dangers que représente pour notre santé une trop grande consommation de sucre. Il a remplacé le gras au premier rang des composants dont il faut se méfier.

Tout à vraiment commencé avec le documentaire Sugarland sorti début 2018. Dans ce film l’australien Damon Gameau a augmenté pendant un laps de temps la quantité de sucre caché qu’il consommait, tout en gardant le même apport calorique. L’augmentation de sa consommation de sucre était loin d’être exceptionnelle puisqu’elle correspondait à celle d’un américain lambda.

Après deux mois d’une telle alimentation Damon était atteint d’un prédiabète et avait pris 11 cm de tour de taille. Son taux de triglycérides était aussi devenu très élevé.

Ce documentaire a mis en exergue le fait que nous sommes nombreux à consommer trop de sucre et surtout à être accro à celui-ci. Selon de nombreuses études, le sucre et ainsi aussi addictif que la cocaïne.

Pourtant limiter sa consommation de sucre s’avère plus facile qu’il n’y parait. Ce sont surtout les premiers temps qui sont le plus difficile puisque notre corps et en état de manque. On doit se sevrer du sucre comme on se sèvre de drogues et les symptômes de manque peuvent être parfois un peu difficiles à supporter.

La bonne nouvelle c’est qu’au bout de quelques temps notre corps et notre cerveau s’habituent à ne plus consommer de sucre. La vue d’un bonbon ou d’un gâteau ne nous fait plus vraiment envie et les aliments trop sucrés commencent même à nous écœurer.

Bien entendu il n’est pas obligatoire d’arrêter totalement le sucre mais plutôt de ne plus faire de sa consommation une habitude quotidienne.

Voici nos conseils pour limiter en douceur notre consommation de sucre :

Adapter son petit déjeuner

Manger sucré le matin va engendrer une hypoglycémie réactionnelle vers 10-11h où on aura envie de manger du sucre. De plus consommer du sucre dès le saut du lit active nos récepteurs au sucre ce qui va se traduire par beaucoup plus d’envie d’aliments sucrés au long de la journée que si on débute la journée par un petit déjeuner riche en protéines et en bon gras.

Remplacez par exemple le granola par du pain bio complet avec une purée d’oléagineux.

Eviter les desserts à la fin du déjeuner

Prendre un dessert à la fin du déjeuner favorise les envies de sucre de 16-17h et les petits coups de barre de l’après-midi. En augmentant la glycémie, le petit plaisir de fin de repas accélère la digestion et entretient l’envie de sucre.

Remplacez par exemple votre dessert par un fromage blanc ou, si vous aimez le chocolat amer, par un ou deux carrés de chocolat à plus de 90% de cacao.

Cuisiner différemment

Varier les recettes et découvrir de nouvelles saveurs permet de prendre plus de plaisir lorsqu’on s’alimente.

Le plus simple est de commencer par tester de nouveaux assaisonnements. Misez sur la pâte de miso (pâte de soja fermentée), sur le sel aux herbes ou sur la purée de sésame pour ajouter une petite touche d’originalité à vos recettes.

Manger moins d’aliments transformés

On a tendance à ne plus trop être habitué au vrai goût des aliments. Nous consommons presque tout cuits, transformés dans des recettes qui dénaturent souvent les produits.

Si votre intestin vous le permet essayez de manger plus souvent cru. Les aliments crus apportent une plus grande satiété et contiennent plus de vitamines et de minéraux.

Vous pouvez aussi tester les aliments fermentés qui participent à l’équilibre de la flore intestinale comme le kéfir ou la choucroute.

Manger des aliments vivants permet de diminuer les envies de sucre.

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés