Préserver son microbiote pour un bien-être global

Le microbiote regroupe tous les micro-organismes présents dans nos intestins. Ils sont des milliards à vivre dans notre organisme.

Popularisé par le livre « Le charme discret de l’intestin » cet écosystème intérieur qu’est le microbiote fut découvert parle grand public.

Ces micro-organismes jouent un rôle dans les fonctions digestive, métaboliques, immunitaires et neurologiques de notre corps. Pour cela ils puisent leur énergie dans les aliments que nous consommons et en particulier les fibres.

Le fonctionnement exact du microbiote fait l’objet de nouvelles découvertes très régulièrement. Cependant on sait qu’un déséquilibre en son sein serait à l’origine de nombreux soucis de santé comme les allergies, certaines maladies inflammatoires, l’obésité ou même la dépression. Il est ainsi très important de prendre soin de notre microbiote.

Le microbiote se construit entre 0 et 3 ans. Chaque personne possède son propre microbiote, il n’en existe pas deux semblables. Cependant notre environnement peut avoir un impact sur lui tout au long de notre vie.  

Nourrir son microbiote

Les fruits et légumes sont des alliés de choix d’un microbiote en bonne santé. Les fibres qu’ils contiennent ne sont pas digérés et arrivent directement dans notre côlon où elles nourrissent les bactéries qui ont un effet bénéfique sur notre flore intestinale et participent à sa bonne santé. Supprimer les fibres de notre alimentation met à mal la diversité bactérienne de notre organisme.

Les céréales complètes et les légumineuses sont aussi très intéressantes pour notre flore intestinale puisqu’elles sont riches en fibres.

Enfin les aliments fermentés facilitent la prolifération des bactéries protectrices et permettent d’enrichir la flore intestinale en probiotiques. On peut consommer par exemple du kéfir ou des légumes fermentés comme la choucroute.

A l’inverse éviter les produits transformés qui contiennent de nombreux additifs qui perturbent la flore intestinale ainsi que les produits contenant des édulcorants synthétiques qui modifient le microbiote.

Le café ou l’alcool sont aussi à consommer avec modération puisqu’ils perturbent le fonctionnement de notre transit et modifient ainsi notre flore intestinale.

Les aliments bénéfiques à notre microbiote peuvent parfois être à l’origine de petits désagréments digestifs. Il contient donc d’augmenter leur consommation progressivement si vous êtes sujets à ce genre de petits soucis.

Se tenir à l’écart du stress

Le stress génère la sécrétion d’une hormone qu’on appelle le cortisol et qui augmente la perméabilité intestinale ce qui fragilise notre microbiote et peut être à l’origine d’inflammations.

Ces molécules inflammatoires peuvent se retrouver dans notre cerveau et ainsi modifier notre état psychique.  Le corps est décidément une incroyable machine !

Pour lutter contre le stress misez sur la méditation ou le yoga par exemple, qui vont avoir un effet sur notre anxiété et vous apporter un bien-être global.

Faut-il se supplémenter en probiotiques

Les compléments alimentaires contenant des probiotiques se sont beaucoup développés ces dernières années.

Cependant leur consommation peut-être à l’origine d’effets indésirables comme des gaz et des ballonnements ou même des difficultés à se concentrer.

Il est donc préférable de demander un avis médical avant de consommer des compléments alimentaires contenant des probiotiques.  

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés