Qu’est-ce que l’alimentation hypotoxique ?

Popularisé par exemple par Novak Djokovic qui l’a adopté depuis de nombreuses années, l’alimentation hypotoxique serait pour certains l’alimentation idéale.  Mais qu’est-ce vraiment ce régime alimentaire et devons-nous nous aussi l’adopter ?

Mise au point par le docteur Seignalet, l’alimentation hypotoxique part du postulat que la majorité des maladies chroniques ont pour origine l’alimentation moderne. Elle vise à éliminer les habitudes alimentaires toxiques et inadaptées au fonctionnement de l’organisme.

Pourquoi certains aliments seraient-ils toxiques pour notre santé ?

Selon des études réalisées dans les années 1980 et confirmées depuis certains aliments pourraient se révéler toxiques et entraîner les réactions en cascade suivantes :  

-Certains aliments ne se digèrent pas de façon complète

Certains aliments s’avèrent difficiles à digérer comme les aliments contenant des acides gras transformés, les aliments cuit à plus de 110°C, les céréales contenant du gluten (blé, orge, seigle par exemple) ou le lait (à cause de la caséine qu’il contient).

-Ces aliments peuvent être à l’origine d’hyperméabilité intestinale

La consommation des aliments énumérés ci-dessus pourrait entraîner une hyperméabilité intestinale, c’est-à-dire que la paroi intestinale devient trop poreuse et ne peut plus jouer son rôle de filtre. Elle laisse alors passer dans le corps des molécules inadaptées et des mauvaises bactéries qui résultent du déséquilibre de la flore intestinale.

-Cette hyperméabilité serait à l’origine d’un dysfonctionnement de l’organisme

Les toxines liées à une mauvaise alimentation s’accumulent au fil des années dans l’organisme et peuvent être à l’origine de dysfonctionnements comme des réactions du système immunitaire ou un mauvais fonctionnement de nos émonctoires (peau, foie ou reins par exemple).

Bien entendu toutes les personnes consommant des aliments chauffés à plus de 110°C, du gluten et du lait n’observeront pas de dysfonctionnement de leur organisme. Cela dépend du terrain de chacun et certains facteurs comme le stress favorisent l’apparition d’hyperperméabilité intestinale. De plus les dysfonctionnements qui peuvent survenir mettent souvent des années avant d’apparaitre et il est donc difficile de dire que notre alimentation n’a pas d’impact néfaste sur nous.

En plus de réduire le risque d’être atteint de certaines maladies, adopter une alimentation hypotoxique permettrait :

-d’avoir une meilleure digestion

-d’être moins fatigué

-d’avoir une plus jolie peau, moins sujette à l’acné

-de moins souffrir de petites affections hivernales

-d’améliorer l’endurance et la récupération lorsqu’on fait du sport

Les bases de l’alimentation hypotoxique

L’alimentation hypotoxique consiste à éviter les aliments qui contiennent des composants pouvant être néfastes pour notre santé sur le long terme. Pour cela il est recommandé de :

-Diminuer sa consommation de produits laitiers

Selon les principes de l’alimentation hypotoxiques, il est déconseillé de consommer des produits laitiers et ce sous quelque forme que ce soit (yaourt, fromage, glace). Sont concernés tous les types de lait comme le lait de brebis ou le lait de chèvre et non uniquement le lait de vache.

Les produits laitiers sont déconseillés notamment car ils contiennent de la caséine, une protéine présente dans le lait et difficile à digérer, ainsi que du lactose, un sucre contenu dans le lait et qui serait aussi difficile à digérer. Ils contiennent aussi des acides gras saturés qui sont considérés comme néfastes pour notre organisme.

-Cuire à basse température

La cuisson a haute température aurait tendance à rendre les aliments indigestes. Il est recommandé de privilégier les cuissons douces à la vapeur ou au vitaliseur par exemple. A l’inverse les cuissons à la poêle, à la cocotte-minute, au four ou au micro-onde sont à proscrire.

-Eviter les céréales « mutées »

Certaines céréales comme le blé, l’orge ou le seigle ont muté au cours des années du fait des sélection génétique ce qui aurait rendu les protéines contenues dans ces céréales plus difficiles à digérer.

-Adopter une alimentation riche en vitamines et minéraux

Adopter une alimentation riche en vitamines et minéraux permet la bonne réalisation des processus biochimiques qui se passent dans notre organisme.

-Consommer de bons acides gras

Contrairement aux acides gras saturés, néfastes pour notre organisme, les acides gras insaturés s’avèrent très bénéfiques notamment grâce à leur richesse en oméga-3. On retrouve ces oméga-3 dans les oléagineux ou dans certaines huiles comme l’huile de colza, de noix, de lin ou de sésame.

-Consommer les bonnes protéines

Eviter les protéines animales et privilégier les protéines végétales qu’on trouve par exemple dans les légumineuses comme les pois chiches, les lentilles ou les haricots.

-Limiter sa consommation de sucre raffinés et de sel

Eviter de consommer des aliments transformés riches en sucres raffinés et en sel. Privilégier les aliments contenant des sucres complets riches en minéraux et antioxydants.  

Si adopter une alimentation entièrement hypotoxique peut se révéler très contraignant notamment lorsqu’on mange souvent à l’extérieur, en adopter les grands principes au quotidien ne peut être que bénéfique. Limiter sa consommation de produits transformés et les remplacer par des aliments fait maison le plus souvent possible est déjà un grand pas vers un mode de vie plus sain.

alimentation hypotoxique

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés